Le système nerveux autonome (SNA) est un élément fondamental de notre organisme, responsable de la gestion de fonctions vitales telles que la respiration, la fréquence cardiaque et la digestion. Dans le contexte de l'auto-régulation, élément central de la Théorie Polivagale de S. Porges, la connexion entre le SNA et notre réponse aux événements (réels ou même simplement imaginaires) revêt une importance fondamentale. Des approches de pointe telles que les Techniques d'Alchimie Intérieure (TAI) et la Libération Énergétique par les Portails du Temps (AGER) émergent comme des outils puissants et efficaces pour intervenir et reprogrammer notre monde intérieur, le libérant des schémas défensifs cristallisés dans le système nerveux autonome. Ces méthodes, toutes affiliées à divers titres à la Nouvelle Vague des Techniques Énergétiques, agissent à différents niveaux de l'être humain pour le décharger des poids du passé et contribuer à son évolution harmonique.

Cet objectif convoité par des millions de personnes ne peut être atteint qu'en libérant le système de l'individu, emprisonné dans les circuits de survie qui deviennent l'option primaire et automatique pour gérer la réalité.

L'expression "emprisonné dans les circuits de survie" révèle une perspective fascinante et complexe sur l'interaction délicate entre le système nerveux autonome (SNA) et les expériences vécues ou vividement imaginées. Dans ce contexte, l'importance des Techniques Énergétiques de la Nouvelle Vague devient encore plus évidente. Ces approches offrent une opportunité unique d'intervenir dans les moments critiques où le SNA s'est bloqué dans des réponses de danger (lutte-fuite) ou de menace vitale (auto-extinction). Ces blocages peuvent avoir des origines diverses, provenant d'expériences adverses vécues personnellement ou, de manière surprenante, être hérités à travers les générations. Des recherches avancées dans le domaine de la Psychogénéalogie, telles que celles menées par Anne Ancelin Schützenberger, ont mis en évidence comment les vécus non résolus peuvent se transmettre à travers les générations, influençant le comportement, le bien-être psychophysique et même le destin des générations futures.

De même, la Génomique Émotionnelle, telle que proposée par le Dr Vincenzo Di Spazio, suggère que les émotions ressenties suite à des événements trop intenses ou incompréhensibles vécus par nos ancêtres peuvent affecter notre patrimoine génétique, influençant notre réponse épigénétique aux stimuli environnementaux. Cette connexion entre les expériences passées et actuelles, médiée par la transmission d'informations à travers les différents systèmes de l'individu, offre une vue d'ensemble plus large des racines profondes des blocages et des déséquilibres vécus par les êtres humains.

L'intégration de ces perspectives multidisciplinaires dans la pratique d'auto-connaissance devient cruciale. Des approches telles que TAI et AGER ne visent pas seulement à débloquer les circuits de survie cristallisés en modèles de réponse dysfonctionnels (peu ou pas du tout efficaces), mais considèrent également l'origine transgénérationnelle de ces blocages. Cette approche holistique peut fournir un cadre plus complet pour la compréhension et la gestion des réponses du SNA, favorisant un changement profond et durable.

La Persistance des Schémas Défensifs

L'exposition à des événements adverses, encadrée dans les caractéristiques uniques de chaque individu, constitue un élément crucial pour comprendre la persistance des schémas défensifs dans l'organisme. Lorsqu'un individu est confronté à des situations trop intenses ou stressantes, le système nerveux autonome (SNA) peut activer des mécanismes de défense qui, au fil du temps, se cristallisent en schémas fixes et persistants. Ces schémas défensifs représentent une forme d'adaptation de l'organisme à des situations perçues comme menaçantes ou dangereuses (réponses adaptatives). Le système esprit-corps, dans une tentative de survie, développe des modalités de réponse automatiques et instinctives qui peuvent varier d'une réactivité excessive, comme dans l'alerte constante (réponse du système sympathique), à une sorte de "effondrement" ou désactivation du système, lorsque la perception de la menace devient écrasante (réponse dorso-vagale).

L'état de l'activation chronique du SNA, s'il persiste dans le temps, peut avoir des conséquences significatives sur le bien-être général de l'individu. L'exposition constante à des niveaux élevés de stress, même en l'absence de menaces réelles, découlant de la persistance des schémas défensifs, peut contribuer à l'apparition d'un état d'inflammation chronique dans l'organisme. Ce phénomène est particulièrement critique car il influence négativement les pensées, les émotions et les actions de l'individu. Intervenir sur la persistance des schémas défensifs devient donc fondamental non seulement pour soulager le malaise intérieur, mais aussi simplement pour vivre mieux. Des approches innovantes et simultanément simples comme TAI et AGER jouent un rôle central dans ce contexte, offrant des moyens efficaces pour libérer l'individu de schémas défensifs rigides, favorisant ainsi une meilleure auto-régulation du système nerveux autonome et l'atteinte d'un bien-être équilibré.